Bapteme - 6 et 7 avril 2018 | Championnat d'europe - 1 au 3 juin 2018

Mestre Bimba (1900-1974) "L'araignée vit de ce qu'elle tisse"



Manoel dos Reis Machado est né le 23 novembre 1900 à Salvador de Bahia, quartier de Engenho Velho. Son père, Luís Cândido Machado, était alors champion de Batuque, une lutte pratiquée chez les pêcheurs angolais, et dans laquelle il puisera pour compléter la capoeira régionale. On dit qu’il fut initié à la capoeira à l’âge de 12 ans par un africain, Bentinho, capitaine de la Compagnie de navigation Bahianaise. De réputation bien établie dès la fin des années 1920, il enseigne et participe à des luttes organisées en public. Selon Mestre Damião (Esdras Magalhães dos Santos), c’est vers 1930 que Bimba rencontre un étudiant de médecine, Cisnando, grand connaisseur de jiu-jitsu, boxe et lutte gréco-romaine, à qui il enseigne la capoeira.


De cette relation commencent à naître les premiers accords pour la création de la "Luta Regional Bahiana" (lutte régionale de Bahia). En effet, il évite le terme capoeira parce que celle-ci, interdite sur la place publique par une loi, est poursuivie en tous lieux par la police. Il évite également le terme gymnastique parce qu’il ne possède pas les qualifications d’un professeur. Le terme lutte convient à son tempérament combatif, et préciser "régionale de Bahia" lui garantit que les inconnus de Rio ou d’ailleurs ne viendront pas lui dire ce qu'il a à faire. De ce nom, nous ne garderons que le terme regional : la capoeira Regional est née. Mestre Damião organise en 1949, le premier voyage de Mestre Bimba à São Paulo, pour les démonstrations de capoeira. Puis en 1950, Mestre Bimba voyage à Rio de Janeiro et dans d’autres états. En 1954, il apparaît dans "Vadiação" un film de Alexandre Robatto et en 1968 dans "Dança de guerra" le film de son disciple Jair Moura. Pendant ce temps, des académies de capoeira regional s’ouvrent dans tout le Brésil.


En 1973, sur l'invitation d’un de ses disciples, Oswaldo de Souza, il quitte Salvador pour aller vivre avec sa famille à Goiâna.


Il décède le 5 Février 1974, quelques jours après son entrée à l’Hôpital des Cliniques de l’université de Goias. Mestre Bimba est considéré par beaucoup comme le "père de la Capoeira Moderne" en ayant créé sa propre méthode d'enseignement.